DIMANCHE 16 DECEMBRE 2018

EGLISE SAINT CLEMENT – 16H00

 

ENSEMBLE VOCAL DE NANTES

Fondé en 1970 par Paul Colléaux, l’Ensemble Vocal de Nantes rayonne depuis près de 50 ans dans la Région des Pays de la Loire. Dirigé par Gilles Ragon depuis janvier 2014, l’EVN est une formation où se rencontrent chanteurs amateurs et chanteurs professionnels. Chaque chanteur est recruté sur audition dans sa spécificité.
Cette flexibilité a permis à l’Ensemble Vocal d’être présent dans les concours internationaux (Prix d’Arezzo et de Tours), de réaliser des enregistrements discographiques (Grand Prix de l’Académie du Disque Lyrique pour Charpentier) et de s’approprier la diversité du répertoire avec la collaboration de solistes tels que Kurt Equilbuz, Sara Mingardo, Sophie Daneman, Salomé Haller, Peter Harvey… Le chœur a par ailleurs chanté avec les orchestres Musica Aeterna, Stradivaria, la Grande Ecurie, la Petite Bande, l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre National des Pays de la Loire, etc. Il a été le berceau de chanteurs de la région nantaise tels que Serge Goubioud, Thierry Bréhu, Anne Magouët, et bien sûr Gilles Ragon, ténor lyrique international.
Depuis sa création, l’Ensemble Vocal de Nantes s’est principalement produit à Nantes et en Région des Pays de la Loire, dans de très nombreuses localités et au sein de manifestations telles que la “Folle Journée” (où il est programmé depuis la première édition de 1995), “Baroque en Scène” (Nantes-Rezé), les “Grandes Heures Musicales du Haut-Anjou”, le festival de l’Abbatiale de Cunault (49), le festival “Les Rivages des Voix” de St Florent le Vieil (49), la saison de l’Abbaye de Fontevraud (49)…
Il s’est fait également entendre à Paris, Amiens, Vichy, St Gaudens, au Festival de Lourdes , au Festival de Saintes, au Festival de Saint Céré, en Ile et Vilaine à Rennes, St Sévran, St Malo et Fougères, à Landévennec (29), Arcachon (33)

Gilles RAGON

Né à Nantes en 1961, Gilles RAGON, Petit chanteur, découvre ses dons musicaux en tant que choriste de l’Ensemble Vocal de Nantes sous la direction de Paul Colléaux de 1978 à 1985.Il travaille le chant avec notamment Peter Gottlieb, Nicole Fallien, Nicolai Gedda, et Gary Magby. Il débute professionnellement avec le rôle de Jason lors de l’enregistrement de Médée de Marc-Antoine Charpentier dirigé par William Christie en 1984.
En 1988, il chante le rôle titre de Platée sous la direction de Marc Minkowski qu’il enregistrera par la suite et qu’il chantera régulièrement jusqu’en 2004. Considéré à cette époque comme le haute-contre à la française idéal, comme en témoigne sa discographie, l’évolution de sa voix le fait se porter progressivement vers d’autres répertoires lyriques ; cette nouvelle orientation lui donne l’occasion de parcourir le monde, de Tokyo à Los Angeles, et lui permet d’assurer une grande variété de répertoires, de Rameau à Fénelon en passant par Wagner tant en concerts qu’en opéras.
Depuis 1992, il collabore avec le pianiste Jean-Louis Haguenauer pour la mélodie et le lied. Parmi ses dernières prises de rôle, citons Tannhäuser de Wagner, Pelléas dans Pelléas et Mélisande de Debussy, Eléazar dans “La Juive” d’Halévy. N’ayant jamais perdu de vue la direction musicale (maitre de chapelle de 1978 à 1984, professeur de chant choral de 1982 à 1987, collaboration avec le CMBV (Centre de musique baroque de Versailles) en 1999 ; direction de la cantate 198 de Bach à Barbastre en 2000), Gilles Ragon est nommé directeur artistique de l’Ensemble Vocal de Nantes en janvier 2014, reprenant la suite de Paul Colléaux qui fut à l’origine de sa vocation.

bourcier

Michel BOURCIER

Né à Nantes en 1964, Michel Bourcier est organiste de formation. Il reçoit notamment l’enseignement de l’organiste et chef d’orchestre Jean-Louis GIL qui lui fait partager sa passion pour la musique du XXième siècle. Parallèlement, il effectue des études approfondies d’écriture musicale avec le compositeur Christian VILLENEUVE puis se perfectionne dans cette discipline au Conservatoire National Supérieur de Paris. Il obtient le 1er prix d’analyse dans la classe du compositeur Claude BALLIF.
Michel Bourcier est invité à donner des récitals d’orgue dans de hauts lieux de l’orgue français (Notre-Dame, Saint-Eustache, Saint-Remi-en-Provence, à la Cathédrale d’Auxerre, au Conservatoire Supérieur de Lyon, aux festivals de Toulouse-les-Orgues, Colla Voce de Poitiers, le Printemps des Orgues d’Angers, la Folle Journée de Nantes, etc.). Il est particulièrement sollicité pour se produire avec des solistes et des chœurs. A ce titre, il travaille régulièrement avec l’ensemble Les Eléments de Toulouse, l’Ensemble Vocal Michel Piquemal…
Sa rencontre avec le compositeur Jean-Louis FLORENTZ lui a permis de donner en création deux des quatre œuvres d’orgue de ce compositeur : « Les Laudes » (1985) et « Debout sur le soleil » (1991), cette dernière lui étant dédiée. Il donne aussi en création des œuvres de Jacques LENOT (« Aus der Engel Ordnungen », Second Livre d’Orgue), de Christophe LOOTEN (Livre d’Orgue), de Patrick BURGAN (« Ex Maria virgine »), de Valéry AUBERTIN (Seconde Sonate) et inscrit fréquemment des œuvres du XXième siècle à ses programmes, notamment les œuvres de Olivier MESSIAEN.
Titulaire du Certificat d’Aptitude, Michel Bourcier enseigne l’orgue au Conservatoire National de Région de Nantes. Il est titulaire des orgues de la cathédrale de Nantes et est membre de la commission des orgues non protégées au titre des monuments historiques pour le Ministère de la Culture.
La direction d’orchestre est une orientation nouvelle au sein de ses activités. Il dirige en 2003 la création de « Nod » de François ROSSÉ, pour ensemble de 80 cuivres, piano et percussion au C.N.R. de Nantes et en 2004 « Soldanelle », de Jean-Yves BOSSEUR, pour soprano et ensemble instrumental. Il est membre fondateur de l’ensemble instrumental Utopik, créé en 2004, et dont il est le chef principal.