L’ASSOCIATION

Créée immédiatement après guerre, elle se structure au tout début des années 60 et ses statuts d’alors sont déposés et enregistrés en préfecture. Ses objectifs visent essentiellement l’organisation de concerts à Nantes, l’organisation de voyages et de conférences, voire de stages et de cours de formation. En pratique, la programmation d’une saison annuelle de concerts reste sa principale activité et cela jusqu’au début des années 90 période à laquelle, une nouvelle équipe s’est constituée afin de prendre le relais et en vue de proposer de nouvelles actions. Cela correpond également à une période particulièrement propice à la sensibilisation au patrimoine. Ainsi en parallèle à l’établissement d’une saison annuelle d’une quinzaine de concerts répartis entre octobre et mars, des actions nouvelles sont initiées par les municipalités et les paroisses en vue de la restauration ou l’acquisition d’instruments et très rapidement, l’association devient l’un des interlocuteurs privilégiés de ces opérations. Ainsi, à la demande de la municipalité de Saint Aignan de Grand Lieu, commune de la proche agglomération nantaise, Dominique Métaireau, membre de la commission diocésaine des orgues et président de l’association, a été choisi pour suivre le dossier de construction de l’orgue de cette paroisse. Ce choix a été dicté tant par son investissement sur le plan de la diffusion musicale que de la défense du patrimoine.
Depuis plusieurs années déjà, sous l’impulsion des Amis de l’Orgue de Nantes dont l’équipe s’est rajeunie et renouvelée, est apparue la nécessité à la fois d’assurer la pérennité du patrimoine mais également de le faire vivre. Ainsi des actions ont été conduites afin d’aider les associations locales lors de la restauration de leur instrument en les conseillant et en accompagnant ces chantiers par l’organisation de concerts. La prise de conscience du patrimoine est désormais bien ancrée et nombre de projets ont été menés à terme (St Similien et St Clément à Nantes, Aigrefeuille, Héric, Notre-Dame des Landes, Rezé, La Chapelle sur Erdre, Mésanger, Chateaubriant, Nozay…) ou sont en cours de réalisation. A chaque fois, à notre grande satisfaction, l’association a été étroitement associée à ces opérations. Pour preuve de cette reconnaissance, nous sommes systématiquement consulté pour donner un avis technique sur les dossiers en cours instruits par les services de la Région et du Département, lors des demandes de subventions présentées par les communes concernées. Bien entendu, notre association accompagne ponctuellement, et toujours à la demande des associations locales l’organisation de concerts comme par exemple tout récemment l’inauguration du nouvel orgue de Saint Aignan de Grand Lieu cité plus haut construit par Denis LONDE ou encore lors de la restauration de Nozay confiée à Bernard HURVY. Lors de ces événements, l’association en profite pour assurer les concerts d’inauguration et les intègre dans sa saison. La construction de l’orgue d’esthétique baroque allemand de St Aignan s’inscrit dans une démarche d’enrichissement de la facture en Loire-Atlantique marquée par une omniprésence d’instruments représentatifs de la période romantique et symphonique de la fin du XIXè et du début du XXè siècles. En apportant ainsi notre contribution et notre crédibilité en faveur de ce type de projets nous permettrons aux générations futures d’organistes de disposer d’une palette sonore plus représentative des différentes périodes musicales de la production du répertoire d’orgue. En cela, cette réalisation a constitué un véritable challenge quand on sait qu’aucun instrument entièrement neuf n’a été construit depuis 50 ans dans notre département.
Après ces considérations importantes sur l’état du patrimoine local, il convient maintenant de décrire le contexte musical nantais. L’Association des Amis de l’Orgue de Nantes tout d’abord constitue bien au plan local la cheville ouvrière connue et reconnue dans le domaine de la diffusion musicale. Cette « vieille dame » dont la création remonte à bientôt 40 ans est considérée par tous, le public et les autorités, comme une institution de la vie musicale nantaise. Bien des villes de même importance en France nous envient pour notre vitalité le nombre et la qualité de nos manifestations. A une époque où l’on nous parle plus volontiers de rigueur budgétaire et où les programmations se rétrécissent comme peau de chagrin sous forme de festival, nous avons su maintenir un niveau constant de manifestations (une quinzaine) sur une saison s’étalant chaque année d’octobre à mai. Nous sommes obligés chaque année de refuser d’inscrire nombre de manifestations à notre programme, non par manque de moyens matériels mais bien plutôt humains… En effet, il faut savoir que notre structure repose uniquement sur la bonne volonté de bénévoles qui l’animent, ceci expliquant cela. Victime de notre succès et sollicité de plus en plus pour des manifestations extérieures à la ville, notre rayon géographique d’influence s’étend désormais à l’agglomération et plus largement au reste du département.
Au cours de sa déjà longue existence, l’association a invité les plus grands maîtres français et étrangers de l’orgue et bien entendu les personnalités de cette discipline : Dupré, Duruflé, Fleury, Cochereau, Langlais, Litaize, quelques uns de ces illustres disparus qui ont œuvré au rayonnement de l’école d’orgue française qu’on nous envie dans le monde. Bien entendu les maîtres actuels que sont les Chapuis, M.-C. Alain, Guillou, Robillard aux côtés de la brillante génération des « quadras » : Houbart, Lefebvre, Boyer, Latry, … pour n’en citer que quelques uns, ont tous touché les claviers du Clicquot de la cathédrale ou le Debierre de N-D de Bon Port. Actuellement notre souci est de faire découvrir, connaître, entendre et apprécier la jeune génération ce qui fut d’ailleurs le thème d’une de nos saisons avec des artistes prometteurs ou déjà connus (Y. Castagnet, E. Lebrun, T. Escaich, B. Morin,…). Le milieu de l’orgue nantais compte par ailleurs des organistes de grand talent comme Félix Moreau, titulaire de la cathédrale, mais également Michel Bourcier, titulaire de ND de Bon Port qui s’est fait une spécialité de la création et de l’exécution d’œuvres du répertoire contemporain, Henri-Franck Beaupérin, avant sa nomination récente à la cathédrale d’Angers mais qui reste très fidèle à notre ville dont il est originaire et cela pour ne citer que les plus connus.
A côté du répertoire exclusivement organistique nous participons à faire découvrir ou redécouvrir toute une littérature pour orgue et chœurs, orgue et divers instruments solistes (trompette, hautbois, bombarde…). La vitalité du CNR de Nantes dans toutes ces disciplines permet sans difficulté de trouver de jeunes talents à la recherche d’une première prestation ainsi qu’à la mise en place de master class. Quant aux ensembles choral, Nantes et ses environs sont extrêmement bien pourvus que ce soit en amateur ou professionnel. L’Association des Amis de l’Orgue a ainsi l’habitude de travailler avec l’ensemble Paul Colléaux, le Chœur Régional, les maîtrises des cathédrales de Nantes, Angers, et Le Mans, des formations plus modestes comme La Perverie, Les Petits Chanteurs de Nantes, la Schola etc… Nous n’oublirons pas les indispensables concerts éducatifs à destination des scolaires, organisés en partenariat avec l’Association Départementale de Développement Musical (ADDM 44). C’est peu dire que nous avons la connaissance de ce milieu musical et de son fonctionnement qui régulièrement nous contacte pour des manifestations plus ponctuelles et plus prestigieuses ainsi lors des concerts inauguraux pour le centenaire de l’achèvement du chœur de la cathédrale. Les deux orgues bien entendu étaient à l’honneur dans une création de Villeneuve avec chœurs, ensemble de cuivres et l’orchestre des Pays de la Loire (ONPL). Nous sommes associés également au Festival du Printemps des Arts où nous avons produit des concerts très remarqués (Bouvard, Coudurier…), avec la Maison de la Culture de Loire-Atlantique (M-C Alain, Houbart/Soustrot).Tous ces talents, ces partenaires nous les sollicitons pour construire notre saison en développant les coproductions avec l’Heure Musicale du Jeudi, l’Opéra de Nantes, l’Université Permanente ainsi qu’avec le célèbre festival du Printemps des Arts, une des collaborations dont nous sommes tout pariculièrement fiers. Un contact récent avec Dominique Ferran et l’ensemble Stradivaria en résidence dans la commune voisine de Rezé laisse entrevoir de réelles possibilités pour monter et créer des œuvres pour orgue et orchestre du répertoire baroque à St Aignan, ce qui n’est pas rien quant on sait à quel niveau d’exigence s’est hissé cet ensemble prestigieux.