SAINT AIGNAN

Fin 1996, la municipalité de Saint Aignan de Grand Lieu décidait la construction d’un orgue à tuyaux pour l’église paroissiale. A la demande du Maire, M. Claude Gobin, l’Association des Amis de l’Orgue de Nantes et de Loire Atlantique était missionnée afin de réfléchir à ce projet et de lui soumettre des propositions notamment en ce qui concerne la composition du futur instrument.

Après réflexion, il fut décidé d’inscrire ce projet dans une politique globale d’enrichissement du patrimoine départemental. En effet, le « parc » organistique de Loire-Atlantique est presque exclusivement composé d’instruments qui pour la plupart furent construits entre la fin du XIXème et le début du XXème et sont sortis des ateliers du célèbre facteur nantais Louis Debierre. L’inventaire des orgues dans le département confirme cette omniprésence de la facture romantique avec dans de nombreuses paroisses de petits instruments de 10 à 15 jeux conçus avant tout pour l’accompagnement du culte. Il s’offrait donc à nous un large choix possible entre les différentes esthétiques et courants de la facture peu ou pas représentés en Loire-Atlantique.
Cependant, l’exceptionnelle qualité architecturale du décor et du mobilier intérieur de l’église nous a naturellement conduit à nous orienter vers une facture baroque du XVIllème siècle.

En étroite collaboration avec les services techniques de l’Etat, Bemard Hédin étant désigné comme technicien-conseil, chargé d’instruire le dossier et d’établir le cahier des charges, l’appel d’offres était lancé au cours de l’année 1997. Au printemps 1998 après examen des différentes propositions, c’est Denis Londe, facteur d’orgues dans le Jura qui est choisi pour réaliser les travaux. En parallèle, les démarches nécessaires sont conduites auprès du Ministère de la Culture, du Conseil Régional et du Conseil Général afin d’obtenir les subventions indispensables à cette réalisation.
Enfin, au printemps 2000, à la satisfaction générale, le buffet prenait place dans la première travée de la nef s’inscrivant sous l’arcade, face à la chaire. Le décor du buffet en peinture polychrome a été réalisé par M. Poilpré, peintre décorateur, spécialiste Monuments Historiques. L’installation de l’ensemble de la mécanique, de la tuyauterie et le délicat travail d’harmonisation ont été assuré par Denis Londe, assisté de Luc Wegeer au cour de l’été. La composition est celle d’un orgue polyphonique baroque allemand, pren-der du genre dans le département. Ainsi, l’oeuvre d’orgue de Bach, celle de ses prédécesseurs et successeurs se trouve admirablement servie. Le tempérament adopté par Denis Londe s’inspire des instruments de G. Silbermann mais qui légèrement modifié, permet d’embrasser le vaste répertoire évoqué ci-dessus. Ses sonorités claires, précises et poétiques sont servies par une mécanique précise.
Que Denis Londe et ses collaborateurs soient ici tout spécialement remerciés pour leur talent. Ce fut pour les acteurs de ce projet et plus particulièrement pour l’Association des Arrùs de l’Orgue de Nantes et de Loire Atlantique, une belle aventure et qui ne demande qu’à être renouvelée ailleurs. Après des décennies de vacuité, l’inauguration le 8 octobre 2000 de l’orgue de St. Aignan de Grand Lieu ouvrira, nous n’en doutons pas, une ère de renaissance de l’orgue en LoireAtlantique. D’autres projets de construction viendront s’inscrire dans cette politique patrimoniale que nous voulons ambicieuse et résolument tournée vers l’avenir à l’aube du nouveau millénaire.

GRAND ORGUE : Principal 8, Rothflöte 8, Octava 4, Octava 2, Sesquialtera II, Mixtur IV, Trompette 8.

RECIT : Gebackt 8, Rothflöte 4, Nazart 2 2/3, Spitzflöte 2, Sifflöte 1.

PEDALIER : Subbass 16, Posaune 16, Octavbass 8.