Dimanche 22 Novembre 2015

Jean Jacques METZ

Jean Jacques METZ

Jean-Jacques METZ est professeur au Conservatoire de Région de Nantes et a été soliste de l’Orchestre national des Pays de Loire. Pédagogue reconnu, il est l’auteur d’une méthode parue en 2012, pour faire progresser la transmission collective dans l’enseignement musical. Il conduit un orchestre, l’Urbain’s band, regroupant des enfants de l’école primaire Urbain-le-Verrier de Nantes, située en Zep (Zone d’éducation prioritaire).

Jeanne CHICAUD

Jeanne CHICAUD

Née en 1991, Jeanne Chicaud se forme aux conservatoires de Nantes (classe de Michel Bourcier) et Strasbourg (classe d’Aude Heurtematte), où elle obtient en 2013 sa licence d’orgue interprétation avec mention bien. Elle poursuit ses études en master au conservatoire national de Vicence(Italie) dans la classe de Roberto Antonello en orgue et Patrizia Marisaldi au clavecin.
Elle se produit régulièrement comme soliste (Angers, la Bernerie en Retz, festival di Arzignano, festival organistico internazionale di Liguria, Luxembourg…) ou accompagnatrice d’ensembles vocaux et/ou instrumentaux en France et à l’étranger (Ensemble vocal universitaire de Strasbourg, COGEN, chœur de Vallet, ensemble di musica antica dei conservatori veneti…)
En mai 2015, elle remporte le premier prix lors de la troisième édition du concours « Rino Benedet » à Bibione (Italie)

Jean-Jacques Metz et Jeanne Chicaud ont déjà donné, ensemble, plusieurs concerts en France et en Allemagne. Ils interpréteront essentiellement des oeuvres classiques et baroques de Corelli, JS Bach, John Baston, Kerll, JB Loeillet, Böhn, Telemann…

Voici leurs programmes :

Jean Baptiste LULLY (1632-1687)
Air de Rolland, Air de Thétis et Pelée, Air de Psiché, Air d’Isis, Air d’Amadis et Air de Proserpine en Ré majeur

Johann Sebastian BACH (1685-1750)
Prélude et fugue en Ré majeur BWV532

Tomaso Giovanni ALBINONI (1671-1751)
Concerto en ré mineur : Allegro e non presto, Adagio, Allegro

Johann Sebastian BACH (1685-1750)
Schmücke dich, o liebe Seele BWV654

Georg Philipp TELEMANN (1681-1767)
Fantaisie n°1 : Vivace-Allegro

Fernando GERMANI (1906-1998)
Toccata op12

John BASTON (1685-1740)
Concerto en Do majeur : Allegro, Adagio,Presto

Dimanche 15 Novembre 2015

Prenez quelques vieux airs bretons. Confiez-les à un duo magique : bombarde et orgue. Laissez-lui toute liberté puis écoutez ! Voilà nos vieilles danses et complaintes rajeunies, splendides, bien vivantes, transfigurées par le doigté et le souffle d’André Le Meut.
Nous voici transportés hors du temps, dans une autre dimension ! Les orgues sont là pour soutenir la bombarde, lui permettre de s’envoler vers les sommets. Et Philippe Bataille n’a pas son pareil pour mettre en valeur toute la virtuosité d’André Le Meut. Sa présence est discrète et il lui faut un immense talent et beaucoup d’humilité face à ce sonneur hors norme. André Le Meut nous démontre que tout instrument est noble quand on sait lui donner une âme. Sa bombarde se hisse au niveau d’une trompette, d’un saxophone. Attaque nette et incisive des danses, extrême sensibilité dans la modulation du phrasé des mélodies : de l’énergie et de l’émotion à l’état pur ! Laissez-vous porter par leur sublime interprétation !

Les Celtomania 2015 !

C’était il y a 26 ans, trois villes, Nantes, Orvault, Saint-Herblain, se regroupaient pour programmer en concertation des artistes de la péninsule armoricaine. Depuis, 31 communes différentes du département ont accueilli notre festival avec près de 400 artistes, exprimant à leur manière leurs racines bretonnes. 2015 ne déroge pas à la règle, on trouvera du 4 octobre au 15 novembre prochains, 16 spectacles avec un rayonnement géographique autour de l’estuaire de la Loire.

Philippe BATAILLE

Philippe BATAILLE

Titulaire du Grand Orgue Historique de l’église Saint-Cornély de Carnac, Philippe BATAILLE est né en 1964 au Mans. Il commence l’orgue avec Félix MOREAU, organiste de la Cathédrale de Nantes. Il poursuit ses études avec Gaston LITAIZE au Conservatoire National de Région de Saint-Maur-des-Fossés où il obtient un Premier Prix d’orgue en 1987. Il se perfectionne ensuite avec Marie-Claire ALAIN au C.N.R. de Rueil-Malmaison et est récompensé par un Premier Prix à l’unanimité en 1991, le Prix d’excellence en 1992 et le Prix de Virtuosité en 1993.

Titulaire du Diplôme d’Etat de professeur de Musique Ancienne. Il enseigne depuis à L’Ecole Nationale de Musique du Mans où il poursuit sa formation et travaille le chant, le clavecin et la basse continue. Depuis 1997, Philippe BATAILLE est Organiste Titulaire du Grand Orgue Historique (1775) de l’église Saint-Cornély de Carnac. Il vient également d’être nommé, en mars 2008, Organiste Titulaire du Grand Orgue de la basilique Saint Martin de Tours. Concertiste, il se produit très fréquemment seul ou au sein de diverses formations comme soliste ou continuiste. Ses récitals lui permettent de jouer des instruments prestigieux tels que : N-D de Paris, la Madeleine, Saint Roch ainsi que dans de nombreuses cathédrales françaises, Bourges, Nantes, Tours, Le mans, Le Havre, Bordeaux, Saintes… En 2000, il fonde un duo Bombarde et Orgue avec André Le MEUT, talabarder. Ils ont très récemment enregistré un CD Bombarde et Orgue Sonamb ihuel enregistrement unanimement salué par la critique, produit par Label productions et distribué par Coop Breizh (CD 985).

André LE MEUT

André LE MEUT

André LE MEUT est né en 1964 à Ploemel, près d’Auray, au sein d’une famille d’agriculteurs qui a toujours perpétué la tradition bretonne chantée. Il entend donc très tôt de nombreuses mélodies vannetaises qu’il transpose à la bombarde pour les sonner en couple « bombarde et biniou » avec ses compères Ronan LATRY (Champions de Bretagne 2001), Hubert RAUD ou Dominique LE BLAY (maintes fois Champions du Morbihan), en duo « bombarde / chant et accordéon » avec Samuel Le HENANFF (Lauréats 2003 du Grand Prix Kan ar Bobl (Le chant du peuple), en trio bombarde, biniou et accordéon, en duo bombarde et orgue avec Hervé RIVIERE puis Philippe BATAILLE, au sein du bagad Roñsed-Mor (chevaux de mer) de Locoal-Mendon, maintes fois champion de Bretagne, bagad qu’il dirigera de 1991 à 2005. Il sonne et chante aussi avec le quintet Richard QUESNEL (piano et cordes). Titulaire du Diplôme d’Etat puis du Certificat d’Aptitude à l’enseignement de la musique traditionnelle bretonne, il participe au collectage, à la numérisation, à la transcription et la transmission du répertoire breton vannetais chanté et sonné aux archives départementales du Morbihan

Dimanche 06 Mars 2016

L'ensemble ARIA sur l'ile de Nantes

L’ensemble ARIA VOCE

L’ensemble Aria Voce a été fondé en 1995 par Philippe Le Corf, instrumentiste jouant tantôt sur le violone (la grande basse de violon) ou la contrebasse.

L’Aria Voce, regroupe deux ensembles dont le répertoire est issu du travail musicologique de l’académie Aria. Leur approche de la musique baroque peut se définir ainsi: Une interprétation fidèle de l’esthétique tant par le respect des règles de la pratique ancienne que par l’emploi d’instruments ou diapason d’époque.

Le grand chœur est composé d’une vingtaine de chanteurs de haut niveau, travaillant de façon hebdomadaire l’esthétique et le répertoire baroques. Il est le chœur originaire du pôle vocal de l’académie. Il a enregistré le travail de l’académie en présentant deux figures de leur répertoire: Domenico Scarlatti et Guillaume Minoret. Il en résulte deux disques édités par Studio SM, dans la collection chant sacré, dont un inédit le Noël de Guillaume Minoret.

En 2008 s’est formé un chœur de chambre, de huit à douze chanteurs, en voie d’insertion professionnelle. Le chœur de chambre explore de nouvelles œuvres en petit effectif tout en s’ouvrant sur le répertoire solistique. En 2010, il participe à un concert autour du compositeur Bencini, avec l’ensemble A SEI VOCI & en 2011, ils sont au Festival de la Chaise Dieu pour un concert autour d’un programme dédié à l’âge d’or de la polyphonie italienne : pièces en double chœur, flamboyantes et très expressives, dont les motets de Trombetti, découverts à la bibliothèque de Bologne, musique spatialisée d’une écriture musicale digne des grands maîtres franco-flamands. En final, œuvre exceptionnelle par excellence, le Miserere d’Allegri. Ce même choeur de chambre à enregistré une messe inédite de Domenico Scarlatti qui devrait sortir courant 2013.

L’un et l’autre sont placés sous la direction artistique de Philippe Le Corf. Le travail de technique vocale auprès du grand chœur est assuré par Gabrielle Lecomte.

Au fils des ans, Aria Voce a travaillé avec des ensembles renommés tels que l’Ensemble vocal de Nantes ou A Sei Voci.

Organiste d'Aria Voce

Olivier CHAPLAIS

Après avoir travaillé l’orgue au Conservatoire National de Musique de Poitiers avec Dominique FERRAN, Olivier CHAPLAIS poursuit ses études avec Pascale MELIS, Éric LEBRUN et Michel BOURCIER. Il obtient ses Prix en Orgue et en Formation Musicale ainsi qu’une Maîtrise en Musicologie. Titulaire des Grandes Orgues de Sainte-Thérèse de Nantes, il travaille régulièrement en tant qu’organiste et continuiste avec les ensembles de la région : La Schola Cantorum, la Maîtrise de la Perverie, Il Coro Piccolo, Le Choeur Coloquinte, la Schola de la Cathédrale de Nantes, le Choeur de Chambre Eclats de Voix, l’Ensemble Vocal Aria Voce – dont il est l’un des organistes/clavecinistes – ensemble qu’il a également intégré en tant que chanteur. D’ailleurs, que ce soit en petit ensemble de chambre ou en grande formation orchestrale et vocale, il a une grande expérience vocale – il a dernièrement participé à l’enregistrement d’une messe inédite de Domenico SCARLATTI, enregistrement fait à Donostia réunissant une quarantaine de chanteurs, les solistes de l’ensemble A Sei Voci et autant d’instrumentistes. Il s’est aussi produit au “Festival de la Chaise Dieu”, au “Festival du Printemps des Arts”, à la “Folle Journée de Nantes”, à Pampelune pour interpréter pendant le “Festival Música para un Tiempo de Oración”, le Stabat Mater de Scarlatti, pièce à dix voix pour 10 chanteurs.

Il se passionne aussi pour la gravure musicale, et a permis à l’Ensemble Vocal Aria Voce de présenter en concert les Concerti Musicali per uso di Chiesa de Giovanni LEGRENZI, les Litanies con le quatro Antifone della Beata Vergine de Giovanni Paolo COLONNA et les deux Messes à double choeur de Girolamo FRESCOBALDI.

Enfin, passionné d’informatique, il est l’administrateur et le concepteur des sites des Amis de l’Orgue de Nantes et de Loire Atlantique, de l’Académie de Recherche sur l’Interprétation Ancienne, ainsi que de l’Ensemble Vocal GIOCO VOCALE dont il est aussi le directeur artistique.

AMIS DE L’ORGUE DE NANTES
Concert du 21 Décembre

Pierre QuevalNé en 1988, originaire de la région nantaise, Pierre Queval est lauréat des Conservatoires de Nantes et Saint-Maur-des-Fossés, établissements où il reçoit l’enseignement de Michel Bourcier, Eric Lebrun et Pierre Pincemaille, pour l’orgue et l’improvisation.

Il achève actuellement ses études en cycle de master au Conservatoire de Paris (cnsmdp), dans la classe d’orgue de Michel Bouvard et Olivier Latry ainsi que dans les classes d’improvisation (orgue et piano) de Thierry Escaich, Lazzlo Fassang, Philippe Lefèbvre et Jean-François Zygel.
Il a déjà obtenu, en 2013, la licence d’organiste-interprète (DNSPM) avec mention très bien, un prix de contrepoint, dans la classe de Pierre Pincemaille, ainsi que la licence d’improvisateur, en 2014.

Titulaire des orgues Gloton et Debierre des églises Saint-Clair (depuis 2006) et Sainte-Anne (depuis 2011) de Nantes, organiste assistant du grand orgue historique Debierre de l’église Notre-Dame-de-Bon-Port de Nantes (depuis 2007), Pierre Queval est nommé, en novembre 2014, organiste titulaire « par quartier » du grand orgue Cavaillé-Coll/Haerpfer-Ermann de l’église Saint-Ignace à Paris (6ème).

Il donne par ailleurs des récitals dans toute la France. Il se produit régulièrement à Paris (Saint-Sulpice, La Trinité, Saint-Séverin…) et est l’invité de plusieurs festivals renommés, tel que « Radio-France et Montpellier/Languedoc-Roussillon », le Festival de la Chaise-Dieu, les « Soirées estivales » de la Cathédrale de Chartres, le Festival de l’Abbaye de Royaumont, le « Festival de Musique Sacrée de la Cathédrale de Saint-Malo », « Le Son des Orgues » de la Cathédrale d’Orléans, le Festival « Musique en Côte basque », « Musique Sacrée à la Cathédrale de Nantes », « Estivales d’orgue de la Cité » à Carcassonne…

En tant qu’accompagnateur, il joue avec plusieurs formations vocales (Chœur Aedes, Choeur et Orchestre National des Pays de la Loire, Schola Cantorum de Nantes, Chœur « Eclats de Voix »…) ainsi qu’avec des chanteurs ou instrumentistes solistes. A ce titre, il a enregistré, avec la soprano Ellen Giacone, un album consacré aux « Ave Maria » français des XIXème et XXème siècle.
Pierre Queval vient également de fonder le trio « Meigma » avec la flûtiste Charlotte Berthomé et la violoniste Mathilde Gandar et s’est produit avec les trompettistes Jean-Jacques Metz et Alexandre Baty.

Voici son programme :

Johann Sebastian Bach (1685-1750)
Prélude et Fugue en Ut majeur « de Noël », BWV 547
Choral « Nun komm der Heiden Heiland » (Viens maintenant, Sauveur des Païens), BWV 659

Nicolas Séjan (1745-1819)
Noël suisse

César Franck (1822-1890)
Pastorale, opus 19 (extrait des six pièces)

Eugène Gigout (1844-1925)
Rhapsodie sur des Noëls

Marcel Dupré (1886-1971)
Nativité (extrait de la Symphonie-Passion, opus 23)

Louis Vierne (1870-1937)
Cathédrales (extrait des pièces de fantaisie, opus 55)
Final de la première symphonie, opus 14

Pierre Queval (né en 1988)
Improvisation sur un Noël

AMIS DE L’ORGUE
14 décembre 2014

ensemblecallistoCallisto est un ensemble féminin de la région des Pays de la Loire. Créé par Élisabeth et Anne-Claire Baconnais en 2013, il réunit de jeunes chanteuses et comédiennes professionnelles.
Callisto se produit en formation à géométrie variable de 2 à 15 chanteuses a cappella ou accompagnées selon les œuvres. Cette formation de chambre explore le répertoire à voix égales de l’époque baroque à la création contemporaine en passant par le romantisme allemand, la musique française du XXe et des arrangements de chansons populaires.
Callisto, ne voulant pas se spécialiser dans un style musical, cherche à créer des passerelles entre les musiques savantes, contemporaines, populaires, lyriques, sous toutes formes vocales.
Callisto aime créer un échange avec son auditoire au travers de concerts où la mise en espace scénique revêt une importance particulière. Tour à tour sérieux, ludique et émouvant, cette proximité avec le public devient un partage festif.
Callisto s’est donné pour mission d’aller à la rencontre de publics peu habitués à l’art vocal, dans les écoles, les quartiers défavorisés et auprès de jeunes en difficulté.
Callisto se veut ambassadeur des voix féminines.

1534264Élisabeth Baconnais découvre très jeune la musique par le biais du chant choral et du piano. Passionnée par le chant, elle travaille sa voix avec J. Laurens et J. Collard, et suit les cours de direction d’orchestre et de chœur auprès de P. Caillard, D. Willcocks et E. Higginbottom. Certifiée d’éducation musicale et de chant choral, elle étudie l’histoire de la musique et l’analyse au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Professeur de chant et de musique à Nantes, elle participe à la création de la Maîtrise de la Perverie et gagne avec celle-ci plusieurs prix lors de concours internationaux. Elle intègre l’Opéra de Nantes en 1998 en tant que professeur de technique vocale de la Maîtrise et chef de chœur. Elle co-fonde le chœur Mezza Voce en 2005. Passionnée de mise en scène, elle monte régulièrement des spectacles musicaux et s’investit dans des projets originaux tel le spectacle « Noël en Vendée » où son chœur jouait et chantait au côté de Lambert Wilson sous la direction de Rémi Gousseau. Elle participe souvent à des festivals tels La Folle Journée, Les S’sentiels et Les Amis de l’Orgue et a enregistré plusieurs CD avec ses différents ensembles : des chœurs de Mozart, de la musique française du 20e et des créations contemporaines.

Après des études de kinésithérapie sanctionnées par un diplôme obtenu en Juin 1979, Martine Rochedreux découvre l’orgue auprès de son premier professeur, Bernard Rocher, organiste de Saint Nicolas. Elle entre ensuite au CNR de Nantes dans la classe de Micheline Lagache où elle obtient la Médaille d’or en Juin 1987. En parallèle, Martine Rochedreux obtient le Diplôme d’orgue avec les félicitations du jury au conservatoire du XIVème à Paris en 1987 et la même année la Licence de concert et le grand prix de virtuosité au Concours national Gil Graven.
Entre 1988 et 1990, elle participe aux Master classes d’été d’orgue à Zurich avec Jean Guillou et à l’Alpe d’Huez avec Jean-Paul Imbert.
Entre 1989 et 1993, elle prépare et obtient le diplôme d’écriture au CNR de Nantes ainsi que la licence de musicologie à Parie Sorbonne. En 1992, elle décroche le 2ème prix d’honneur orgue au concours UFAM. Enfin en 2007, elle obtient le Diplôme d’Etat de professeur de musique : discipline formation musicale.
Depuis 2001, Martine Rochedreux est assistante d’enseignement artistique au CRR de Nantes en classe de formation musicale.
Depuis 1984, elle est organiste à l’église Saint Félix de Nantes, elle donne des concerts en soliste à l’Alpe d’Huez, Vannes, Bordeaux, Montpellier, Lorient, Chamonix, à Nantes et région nantaise…et en accompagnement d’instruments et de chorales.

Voici leur programme :

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) :
Prélude et fugue en Do Majeur BWV 547 (dit « de Noël »)

JS Bach : Air : Bereite dich Zion (Ext. de l’Oratorio de Noël)
Camille Saint-Saëns (1835-1921) : Ave Maria
Mel Bonis (1858-1937) : Regina Coeli

César Franck (1822-1890) : Grand Chœur sur des noëls

La Vierge à la crèche
L’ange gardien
Francis Poulenc (1899-1963) : Domine Deus (Ext. du Gloria)
Henri Sauguet (1901-1989) : Petite Messe Pastorale

Claude Balbastre (1724-1799)
« Quand Jésus naquit à Noël » (extrait de la 1ère Suite de Noëls)

Trois rois virent paraître

Claude Balbastre
Comment tu oze petite Rose (extrait de la 4ème Suite de Noëls)

Les anges dans nos campagnes

AMIS DE L’ORGUE DE NANTES
Concert du 07 décembre

Florence LADMIRAULT étudie le piano dès l’âge de 6 ans avec Louis-Claude THIRION au Conservatoire National de Région de Nantes. A 14 ans, elle entre dans la classe d’orgue de Micheline LAGACHE puis, près de Pascale MELIS, où elle obtient le Premier Prix à l’unanimité en 1989.
Poursuivant ses études d’orgue, elle entre au C.N.R. de Rueil-Malmaison dans la classe de Susan LANDALE et obtient un Premier Prix en 1991.
Organiste co-titulaire du grand orgue historique de l’église Notre Dame de Bon-Port et Chef de Chœur dans cette même paroisse, elle est également titulaire du grand orgue de la basilique Saint Nicolas à Nantes. Elle enseigne dans les écoles municipales de musique d’Orvault et de Vertou.
Florence est l’arrière petite fille du compositeur nantais Paul LADMIRAULT. Avec son frère Paul-Ronan au hautbois ils ont enregistré leur premier CD en l’église de Saint Aignan de Grand Lieu (44) sur l’orgue d’esthétique baroque allemand construit par le facteur d’orgue Denis LONDE en 2000. En 2007, ils ont enregistré un deuxième CD sur l’orgue Cavaillé-Coll/Mutin de la chapelle Saint Marc à Nantes intitulé « Paul LADMIRAULT et ses contemporains », autour des œuvres de leur aïeul.

Le choeur de chambre ECLATS de VOIX composé d’une vingtaine de chanteurs, a été créé en 2003 par Gérard BACONNAIS. Il interprète des oeuvres de la fin du XIXe siècle à nos jours en s‘appuyant sur des chanteurs confirmés ayant une grande pratique de la polyphonie, voire du chant soliste. Parmi les oeuvres abordées, des oeuvres profanes et sacrées, romantiques, néoclassiques et contemporaines. Le répertoire choisi, très riche sur le plan choral, permet de présenter aux mélomanes des compositions injustement méconnues ou peu proposées. Le choeur s’attache ainsi à faire aimer la musique contemporaine au plus grand nombre. Eclats de Voix se produit régulièrement à Nantes et dans sa région. Il est invité régulièrement par les Amis de l’orgue de Nantes et Loire- Atlantique, notamment dans des programmes autour de Noël. En 2004, l’ADDM l’a convié à un concert autour des compositeurs baltes. Le choeur s’est également produit à la Folle Journée de Nantes en 2005, 2008 et 2010, il sera présent lors de l’édition 2012.

Gérard BACONNAIS est le directeur artistique et chef du « Choeur de Chambre Éclats de Voix ». Agrégé d’éducation musicale et de chant choral et titulaire du Diplôme d’état de direction d’ensembles vocaux, il étudie l’orgue avec Félix MOREAU et Jean BOYER, ainsi que le chant avec Jean LAURENS. Il crée en 1987 la maîtrise de la Perverie qui regroupera 150 choristes, avec laquelle il obtient plusieurs prix internationaux. Des stages de direction de choeur lui permettent de se perfectionner auprès de Philippe CAILLARD, Heins HENNIG des Petits Chanteurs de Hanovre et d’Edward HIGGINBOTTOM du New Collège d’Oxford. Il suit les cours de direction d’orchestre au Conservatoire National de Région de Nantes, dans la classe de Jenõ REHAK qu’il remplace à la Direction de la Schola Cantorum, en 1998. De 1995 à 2004, Gérard BACONNAIS a été chef de choeur de la maîtrise de l’Opéra de Nantes.

Voici leur programme :

John RUTTER (né en 1945) : Toccata in Seven

Eclats de voix
Audrey Snyder : Ubi caritas
Gabriel Fauré (1845-1924) : Cantique de Jean Racine
John Rutter : Gloria (Partie 1)

Clément LORET (1833-1909) : Fantaisie Pastorale

Mezza voce
Brad Holmes : Noël
Franz Schubert (1797-1828) : Ave Maria
Canons : Gloria in excelsis Deo – Alleluia
Noëls populaires :
– Entre le bœuf et l’âne gris
– Le réveil de minuit
– La crèche de noël (Venez mes enfants)
Alexandre GUILMANT (1837-1911) : Offertoire sur des Noëls

Eclats de voix
Douglas Brenchley : Alleluia
Noëls populaires :
– Sussex Carol
– Jesus, Jesus, rest your head
Soliste : Alice Mignot
– Gaudete

Eclats de voix et Mezza voce
– Il est né le divin enfant
– Adeste Fideles

AMIS DE L’ORGUE DE NANTES
23 Novembre 2014

alainrousseauAlain ROUSSEAU : Elève de Robert MODAT au conservatoire de région de Nantes, Alain Rousseau obtient un prix de trompette, ainsi qu’un prix de musique de chambre. Trompettiste au sein de la musique du commandement d’île de France, au Mont Valérien.
Il poursuit sa formation avec André Presle, dans un premier temps au CNR de Clichy la Garenne puis au CNR d’Aubervilliers La Cour Neuve. Avec un prix de trompette dans ces deux établissements et le diplôme d’état de professeur de trompette. Titulaire des concours de la fonction publique territoriale dans la filière culturelle, il enseigne la trompette et dirige l’école municipale de musique de Saint Aignan de Grand Lieu depuis 2002.
Au cours de ces années, il a rencontré de nombreux musiciens et notamment joué en concert avec Bernard Soustrot.
Son travail avec différents organistes depuis 20 ans, lui permet de faire découvrir ou redécouvrir, un répertoire important et de qualité.

Charlotte MARCKCharlotte MARCK, née en 1983, Charlotte Marck est compositrice et se produit aussi bien à l’orgue, qu’au clavecin et au clavicorde, en tant que soliste et avec son ensemble à géométrie variable Les Ondes, ouvert aux répertoires de la Renaissance à nos jours et spécialisé dans la musique de « l’Ecole du Nord ». Elle a obtenu le diplôme de formation supérieure au CNSMDP en 2004, avec 6 prix mention très bien en harmonie, contrepoint, fugue et formes, écriture XXème siècle, orchestration, analyse, dans les classes de J.C. Raynaud, T. Escaich, E. Lejet et M. Lévinas. En 2010 et 2012, elle obtient, après avoir étudié avec P. v. Dijk, W. Zerer, M. v. Delft et C. Lohff, le master d’orgue (Conservatorium van Amsterdam), puis le master Claviorganum (orgue, clavecin, clavicorde) à la Hochschule für Musik & Theater de Hambourg, soutenue par les fondations M. Bleustein-Blanchet et H. & M. Ebel. En France, elle a auparavant étudié l’orgue avec F. Dornier et M. Bouvard et le clavecin avec A. Zylberajch, M. Gester et F. Michel…
Lauréate du Festival Musical d’Automne des Jeunes Interprètes en clavecin -2003-, elle est finaliste aux concours internationaux Duruflé-Litaize (Paris – 2006-), Gottfried Silbermann (Freiberg -2009-) et remporte le 2nd prix d’orgue « Flentrop » lors du premier Grand Prix d’Echo –Alkmaar 2011 -, jugé anonymement par 13 spécialistes, ainsi que le 1er prix de composition , après avoir remporté plusieurs prix de composition en Europe (Festival du Comminges, Fondation De Lacour, Kampen -Pays-Bas-).
En septembre 2013, elle a remporté le 2nd prix (1er prix non décerné) lors du concours d’orgue Paul Hofhaimer à Innsbruck et reçoit ainsi le titre d’organiste ECHO. Sa dernière composition, Sept épîtres poétiques, d’après Jean Paul, pour clavecin et petit orchestre, remporte en novembre 2013 le 2ème prix au concours international organisé par la fondation De Lacour, comprenant au jury T. Escaich, T. Adès, S. Gervasoni et P. Hersant…
Elle se produit en France et à l’étranger, en récitals d’orgue, clavecin et clavicorde (Estivales de Chartres, Eglise St-Louis en l’Ile à Paris, Festival Reincken de Deventer, Alkmaar, Amsterdam, Bewerwijk aux Pays-Bas, Festival de musique ancienne à Innsbruck en Autriche, Université de Hambourg, Stade, Hollern -Anniversaire Schnitger- en Allemagne-…), en soliste ou accompagnement avec orchestre -opéras-.
Depuis 2014, elle enseigne le clavecin et l’écriture au conservatoire F. Chopin à Paris, ainsi que l’orgue au conservatoire de Beauvais.
Charlotte Marck est « Lauréate boursière de Mécénat Musical Société Générale pour l’année académique 2014/2015 ».

Voici leurs programmes :

Jean-Baptiste Buterne (1650-1727)
Sonate en fa majeur pour trompette et orgue
Allegro – Andante – Vivace

Johann-Sebastian Bach (1685-1750)
« Kyrie, Gott Vater in Ewigkeit » BWV 669
(3e partie de la Klavierübung)

Tomaso Albinoni (1671-1750)
Concerto pour trompette op. 9 nº2, en ré mineur Allegro e non presto – Adagio – Allegro

Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788)
Sonate pour orgue en la mineur, Wq 70 n°4
Allegro assai – Adagio – Allegro

Claude Gervaise (1525?–1583?)
Danses transcrites pour trompette et orgue
Pavane – Branle gai – Allemande

Anthoni van Noordt (1619-1675)
Fantasia in C

Johann Baptist Georg Neruda (1708-1780)
Concerto pour trompette et orgue en mi bémol majeur
Allegro – Largo – Vivace

Découverte d’Instruments :
Collégiale de St Emilion

Orgue St EmilionAucunes traces de l’existence d’un orgue dans la collégiale jusqu’au XIXè s.
En 1892, Gabriel Cavaillé-Coll, fils du célèbre Aristide, construit l’instrument actuel qui reste le seul instrument authentique complet signé de ce facteur en France. Inauguré le 9 juillet 1893 par le Baron d’Etcheverry (organiste de l’église St-Paul de Bordeaux), l’orgue avait été commandé et offert à la fabrique de la paroisse par Mme Vindet, propriétaire du Château Figeac.
Gaston Maille entretien l’instrument dès 1900 et effectue une restauration en 1922.
Le 1er juillet 1992, l’orgue est classé parmi les Monuments Historiques.
Entre 1993 et 1995, Bernard Chevrier effectue un relevage complet de l’instrument (sous la direction de Jean-Pierre Decavèle) qui est inauguré par l’organiste Philippe Lefebvre le 21 janvier 1995.
En raison du réaménagement du choeur, l’orgue a été déplacé en avril 1999 et installé sur une estrade dans le transept sud à l’emplacement que Gabriel Cavaillé-Coll avait prévu initialement. Inauguration par Matthieu de Miguel et Silvia Couleru le 7 juillet 1999.
Composition
Buffet de style néo-byzantin en chêne composé de trois tourelles plates de trois tuyaux en étain écussonnés et de deux plates-faces de 9 tuyaux en étain écussonnés. L’orgue est sur une estrade en bois en face de la chaire. Console indépendante. 2 claviers de 56 notes et un pédalier de 30 notes.Transmissions mécaniques.

I/ Grand-Orgue
Bourdon 16
Montre 8
Flûte harmonique 8
Prestant 4

II/ Récit expressif
Cor de nuit 8
Viole de Gambe 8
Voix Céleste 8
Flute octaviante 4
Trompette 8
Basson-Hautbois 8
Clairon 4

Pédale en emprunt
Soubasse 16 (G.O.)

Combinaisons : Accouplement Récit/GO – Tirasses GO et Récit – Appels et renvois des Anches – Tremblant – Expression du Récit par pédale à bascule.

Comme vous pouvez le voir, l’orgue classé au titre des Monuments Historiques depuis 1992 est en cours de restauration. Il fait appel à la générosité pour un parrainage des tuyaux de l’orgue…. vous trouverez les informations ici : Parrainage Orgue St Emilion (534)

Concerto de SAMMARTINI
Vendredi 14 novembre

L’ARIA n’oublie pas que l’orgue de l’église Saint-Paul vient d’être récemment restauré par la Ville de Rezé. Quelle meilleure occasion, pour le mettre en valeur, que de proposer un programme de concertos baroques très raffinés, riches en couleurs et en dynamique et pourtant rarement joués… ! C’est que Giuseppe Sammartini, le Sammartini « de Londres » ne bénéficie pas aujourd’hui de la même notoriété que son jeune frère Giovanni Battista, demeuré lui à Milan pour devenir l’un des promoteurs de la symphonie classique. Les musiciens d’Aria Lachrimae souhaitent rendre justice à Giuseppe car il fut sans conteste un hautboïste remarquable et un compositeur de grand talent, d’ailleurs reconnu dès son arrivée à Londres en 1727 par le Prince de Galles, qui le désigna comme son Maître de musique. Ses quatre Concertos pour orgue opus 9 en sont une preuve vivante car ils témoignent en effet d’une très belle verve compositionnelle et ne pâlissent en rien devant ceux de G.F. Haendel.
Concert Vendredi 14 novembre 2014 – Eglise de St Paul de Rezé, 20h30

Un concert l’arc / l’ARIA

Olivier Vernet orgue
Aria Lachrimae Consort
Silvio Failla et Gilles Bouras violons d’amour
Philippe Foulon violoncelle d’amour
Philippe Le Corf violone d’amour
Emer Buckley clavecin

1 2 3 4 5 18